Maximiser la mise en œuvre de flexibilité à travers un programme relationnel

Dans le cadre du projet Nice Smart Valley, EDF s’est engagé à recruter des clients particuliers et entreprises pour mieux maîtriser les consommations énergétiques durant certaines plages horaires, les plus contraintes pour le réseau électrique local.

470 clients particuliers ont manifesté un intérêt pour cette expérimentation, plus de 220 conventions d’expérimentation ont été signées. Du côté des entreprises, 6 entreprises locales (Schneider Carros, Sofia Cosmétiques, Paindor, Augier, Régie Eaux d’Azur, One too) répondant aux critères éligibilité pour participer se sont engagées à nos côtés pour tester en grandeur nature de nouvelles solutions pour permettre au réseau de distribution de s’adapter aux évolutions à venir et construire les villes de demain.

EDF accompagne les clients particuliers dans la réalisation de geste de flexibilité grâce à un programme relationnel : guide de l’expérimentateur, annonce des journées d’actions avec l’envoi d’exemples concrets pour mieux exercer sa flexibilité, programme de récompense des efforts de flexibilité réalisés et soutien à des associations locales (Fondation de Nice, Uniscité, Habitat et Humanisme), newsletters, plateforme dédiée à l’expérimentation pour que les participants s’expriment sur leur motivation à participer à cette expérimentation, ce qu’ils en comprennent, les actions qu’ils réalisent, etc..

Pour ses participants entreprises, EDF propose à leurs salariés une formation aux éco / flexi-gestes pour les sensibiliser sur l’objectif de cette expérimentation. Les entreprises ont aussi reçu un guide de communication pour faire connaitre leur engagement dans NICE SMART VALLEY à l’interne et à l’externe

Au-delà des résultats concrets d’effacement et de flexibilité qu’on pourra en tirer, un dispositif de suivi et de compréhension des comportements de flexibilité des clients est mis en œuvre. Nous avons ainsi pu observer que pour répondre aux sollicitations de flexibilité, les ménages limitent l’usage du chauffage en hiver (baisse de 1 °C), décalent l’usage des gros appareils électro-ménagers comme le lave-linge ou le lave-vaisselle. Ils sont également attentifs à l’éclairage, à l’usage des équipements informatiques et des veilles voire décalent l’usage des appareils de cuisson et donc des heures de repas. Au fur et à mesure de l’expérimentation, nous constatons un effet d’apprentissage avec une meilleure connaissance des consommations électriques et des flexi-gestes permettant d’adapter ses consommations au besoin du réseau.