Nice Smart Valley sécurise le réseau électrique de l’Ile Sainte Marguerite : Une première en France !

Le 16 juillet 2019,  Enedis Côte d’Azur et la mairie de Cannes ont inauguré le projet Lérins Grid.

Les Iles de Lérins forment un archipel au large de Cannes avec l’île Sainte Marguerite et l’Ile Saint Honorat. Dans le cadre du projet Nice Smart Valley, Enedis, Engie,Socomec et la mairie de Cannes ont imaginé une solution innovante et respectueuse de l’environnement afin de garantir la sécurisation électrique des Iles.

Sécuriser le réseau électrique des Iles, oui mais pourquoi ?

Les Iles de Lérins sont alimentées par un câble sous-marin relié au continent. Si ce câble venait à céder pour une raison quelconque (avarie, intempérie, ancre de bateau..) l’archipel se retrouverait alors coupé de toute alimentation électrique, ce qui représente l’équivalent de la consommation de  400 clients en haute saison.

Dans le cadre d’un des trois cas d’usage de Nice Smart Valley, l’ilotage,nous expérimentons l’utilisation de batteries, plutôt que des groupes électrogènes, une alternative plus respectueuse de l’environnement.

Ainsi, en cas de coupure sur le réseau principal, les deux batteries installées sur l’île Sainte Marguerite par Enedis et Engie, prendront immédiatement le relais sans coupure d’électricité pour le client grâce au système de pilotage développé par SOCOMEC.

Ce système continue d’être piloté depuis le réseau de distribution public d’électricité, sous surveillance de l’Agence de Conduite Régionale basée à Toulon, garantissant ainsi le même niveau de qualité et de sécurité.

Un modèle économique innovant pour un projet unique !

Cette expérimentation sur les îles de Lérins est unique, car il s’agit là d’une expérimentation grandeur nature, sur un réseau électrique moyenne et basse tension, avec plusieurs postes de distribution et plusieurs batteries que nous faisons dialoguer entre elles. La viabilité économique, élément essentiel à tout projet de développement durable est également un axe de recherche important. ENEDIS et ENGIE ont ainsi imaginé un modèle de contrat qui permet d’utiliser les batteries y compris hors période d’îlotage, événement heureusement très rare. « Cet ilotage qui parait simple est en fait une opération techniquement complexe. […] Nous avons fait de nombreux tests en amont en laboratoire, puis un grandeur nature, en mars », » signale Carole Ory, directrice territoriale Enedis Alpes Maritimes.

« Ce projet répond à la sécurité, la fiabilité et le respect environnemental du réseau électrique ».  répond David Lisnard, maire de Cannes

En effet, au-delà de la prouesse technologique, le déploiement de ce type de matériel dans un environnement aussi exceptionnel requiert une phase préparatoire complexe et beaucoup de précautions pour préserver l’environnement lors des travaux.